MESSE DE MINUIT, de Marc-Antoine Charpentier (1643 – 1704)

Marc-Antoine Charpentier, compositeur français, part à Rome pour y étudier la peinture, mais c’est la musique qu’il y apprit, sous l’influence du grand compositeur italien Carissimi.
De retour en France, on sait peu de chose sur cette période de sa vie jusqu’au mo­ment où Molière, brouillé avec Lully, fait appel à lui pour ses comédies-ballets. Dès lors, il va obtenir des postes importants et sera un musicien très prisé. 
Les compositions de Charpentier sont immenses et fort diverses, mais l’essentiel de son œuvre est religieuse. Sa musique est toujours au service de l’émotion et sa liberté mélodique est admirable. 
La « Messe de Minuit » est la plus populaire des 11 messes vocales laissées par Marc-Antoine Charpentier.
estinée à la liturgie de la veillée de Noël, Charpentier utilise des mélodies tradition­nelles de Noël, d’inspiration profane dont l’origine remonte au Moyen Age.



DEUX MOTETS POUR DOUBLE CHŒUR, de Michaël Praetorius (1571 – 1621)

Michaël Praetorius, compositeur allemand, a contribué à enrichir le style musical prati­qué en Allemagne, influencé par la musique italienne qu’il a beaucoup étudiée.
Les deux motets de Noël ont été composés dans la première période de sa vie.



UN CHŒUR DE JEUNES

Le programme comprend encore quelques pièces composées pour le temps de Noël.
Un « Magnificat » d’Arvo Pärt, compositeur estonien contemporain, ainsi que des noëls traditionnels, interprétés par un chœur de jeunes (15 à 20 ans) qui s’associera au Chœur des Emibois dans la « Messe de Minuit » de Charpentier.